Message de la commissaire

À titre de première commissaire fédérale à l'équité salariale, je reconnais que nous traversons une période qui n’a rien d’ordinaire qui exige des efforts exceptionnels. Beaucoup d’entreprises canadiennes et plus encore les petites et moyennes entreprises luttent pour leur survie. Le taux de chômage a atteint un sommet record et beaucoup de personnes ont du mal à joindre les deux bouts.   

Beaucoup admettent également que la pandémie de COVID-19 a un impact disproportionné sur les femmes, et plus particulièrement sur les femmes racialisées, les femmes autochtones, les femmes migrantes, les femmes ayant un faible revenu, les mères monoparentales, les femmes de la communauté LGBTQ2I+ ainsi que les femmes ayant un handicap ou des problèmes de santé mentale. 

L’équipe de l’équité salariale et moi travaillons avec acharnement à créer des outils et à mettre en place des ressources pour offrir un soutien additionnel aux employeurs sous réglementation fédérale qui devront se conformer à la Loi sur l’équité salariale. La Loi sur l’équité salariale vise à combler les écarts salariaux qui existent dans les organisations sous réglementation fédérale et qui sont attribuables à la sous-évaluation du travail habituellement fait par les femmes.  

Ayant moi-même travaillé récemment dans le secteur privé, je suis en mesure de saisir l’ampleur des défis que beaucoup d’entreprises canadiennes doivent affronter. Je suis convaincue que les principes d’équité salariale ne seront pas un frein à la reprise économique, mais plutôt des outils qui permettront de la réaliser. L’équité salariale peut constituer un bon point de départ pour revoir les pratiques de rémunération d'une entreprise qui veut attirer et retenir du personnel de talent et faire en sorte que ses pratiques de rémunération montre son engagement envers la justice et l’égalité des sexes. Je sais par expérience que l’équité salariale est rentable. C’est aussi ce qui est juste. Je sais que les entreprises canadiennes ont à cœur de faire ce qui est juste comme on peut le constater en voyant les efforts inouïs qu’elles déploient pour garder le maximum d’employés malgré la crise de la COVID-19.

Alors que nous envisageons la reprise économique, profitons de cette occasion pour faire en sorte que l’équité salariale soit l’un des nombreux outils pour nous permettre de rendre les entreprises, les gouvernements, et l’économie plus solides. La Commission canadienne des droits de la personne est là pour vous appuyer. Nous mettrons bientôt à votre disposition des outils d’apprentissage et des ressources pour vous aider à faire de l’équité salariale une réalité dans vos milieux de travail. Nous sommes impatients de travailler avec vous et de mettre à contribution notre savoir-faire pour que les efforts de tout le monde, autant les employeurs que les membres de leur personnel, soient couronnés de succès.  

En vous souhaitant la force de traverser ces temps difficiles.

Karen Jensen

Date modifiée: